14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

L'histoire

Le contexte

Laissez-moi vous faire apprécier le décor. Il fait chaud et l’on entend les cigales chantées. Non, nous ne sommes pas redescendus à Marseille, notre Bouillabaisse s’en est déjà chargée. Il s’agit d’un petit coin d’Ardèche dans le val de l’Ouvèze, ce cours d’eau qui traverse la ville de Privas. Alentour, les forêts de châtaigniers offrent une récolte annuelle qui est exploitée depuis longtemps. On s’en sert bien évidemment pour la cuisine, mais aussi de fruit confit : le marron glacé.

L’histoire de notre mets pour gourmands commence donc par cette  confiserie tout aussi délectable, le marron glacé.

Si sa recette semble venir du XVIᵉ siècle, elle est stabilisée en Ardèche par un industriel avisé Clément Faugier. L’Ardèche passe alors par une crise économique importante : après une épidémie chez les vers à soie, toute l’industrie de la soie de la région a été décimée.  

Clément Faugier a alors l’idée d’exploiter la manne locale que représente la châtaigne en organisant une production mécanisée de marrons glacés en 1882.

les coups de génie

Mais cet industriel ne s’arrête pas là. 

Alors que son produit rencontre un franc succès, il cherche à optimiser tout le matériel à sa disposition en récupérant la brisure créée lors de la production des marrons glacés et qui part en déchet.

Il invente alors un nouveau produit : une confiture de marrons avec la brisure de marrons glacés et de la vanille. Il la commercialise et c’est un nouveau succès. La crème de marrons est née !

L’entreprise trouvera même le moyen durant la seconde guerre mondiale de vendre cette crème en pharmacie comme un fortifiant. Ce sera la Génovitine qui peut être prescrite sur ordonnance par un médecin et n’est donc pas soumise au ticket de rationnement. Il n’attire pas la convoitise des occupants Allemands et ne passera pas en rupture de stock et ne sera jamais rationné.

La recette

Les ingrédients

  • 2 kg de châtaignes
  • 1.5 kg de sucre
  • 2 verres d’eau
  • 1 gousse de vanille

La préparation

Fendez avec un couteau les châtaignes. Puis plongés les dans de l’eau froide afin de les faire bouillir quelques minutes.

Maintenez-les dans l’eau chaude et prélevez-les une par une pour les éplucher. 

Au fur et à mesure replongez-les dans de l’eau tiède dans une nouvelle casserole et faites cuire à feu doux. Elles sont cuites lorsqu’elles peuvent s’écraser.

Après les avoir égouttées, réduisez-les en poudre grâce à votre mixeur et réservez-les au chaud.

La cuisson

On mélange le sucre avec l’eau pour obtenir un sirop. Ajoutez la vanille et chauffez en remuant sur un feu doux. 

Faites bouillir 15 à 20 min ainsi, jusqu’à obtention d’une pâte qui colle à la cuillère. Retirez alors la vanille.

Il ne vous reste plus qu’à mettre la préparation dans des pots. Pour une meilleure conservation, retourner les pots tout de suite après les avoir fermés afin de tuer en partie les germes. 

Une fois froid les pots peuvent être remis à l’endroit et conservés sur vos étagères pendant un an.

Si vous vous souvenez de moment de vie autour de cette recette 👉🏽👉🏽 contactez-nous

Pour notre petit plus vidéo, je propose une recette complémentaire, si comme moi vous avez déjà dans vos placards le produit de M Faugier. 😋

Allez, dites-moi tout ! Vous aussi vous aimez la crème de marrons ? Pour moi, elle est le souvenir de mes vacances ardéchoises, sur les rochers au bord de la rivière. Et pour vous ?

Catégories : BlogChallenge AZ

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.