14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

Dans le royaume de Ndongo, qui deviendra plus tard une partie de l’Angola, le roi Ngola Kiluanji décède, laissant la place pour son fils Ngola Mbande. Seulement, la meilleure formation semble avoir été pour sa fille Njinga. Très vite, elle devient la conseillère du roi et son émissaire pour les négociations auprès du gouverneur portugais. En effet, on est en 1621 et comme beaucoup de pays européens, le Portugal se développe sur le continent africain pour l’exploitation de « l’or noir », c’est-à-dire l’esclavage.

Dès son arrivée, João Correia de Sousa la prend de haut et l’histoire raconte qu’il lui aurait proposé de s’asseoir sur un tapis alors que lui était classieusement installé. Elle aurait ordonné à une de ses servantes de se mettre à quatre pattes afin qu’elle s’assoie face au gouverneur.

Réalité ou légende, cette scène pose cette icône et donne à voir toute la valeur que revêtait pour elle son rapport de forces avec l’envahisseur colonial.

1024px-Queen_Nzinga_1657
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Queen_Nzinga_1657.png

Les négociations seront fertiles puisque, entre autres, elle choisit de se convertir au christianisme et obtient un accord de paix.

Bien évidemment, pour les Portugais, ce traité sera vite enterré et la guerre reprendra de plus belle.

Est-ce ce nouvel affrontement qui aura mené le roi Ngola Mbande au suicide, ou aura-t-il eu l’aide de sa sœur ? Quoi qu’il en soit, elle devient reine et reprend les armes, qu’elle maitrise parfaitement, pour protéger son territoire et limiter l’hémorragie esclavagiste qui prive son pays de ses sujets.

Elle tente même de faire alliance avec les Hollandais qui commence à s’opposer aux Portugais dans cette région. Malheureusement, les nouveaux arrivants ne tiennent pas longtemps.

Elle prend alors possession du territoire de Matamba qui lui redonne plus de guerriers pour combattre.

Les continuelles batailles avec les Portugais freinent grandement leur développement esclavagiste dans la région, alors que cette activité doit normalement fournir en main-d’œuvre gratuite la colonie du Brésil en pleine expansion. Njinga est une épine dans l’empire colonial portugais, ce que le royaume prend très au sérieux. Il change même plusieurs fois le gouverneur dans cette province pour changer de paradigme. Elle obtient un nouvel accord de paix en 1657.

Mais le coup de grâce leur sera donné par la voie diplomatique. Njinga comprend que fasse à cet ennemi, la force ne suffira jamais au vu de leur nombre. Elle met alors en place une christianisation de son peuple et fait construire plusieurs églises. En parallèle, elle contacte le pape Alexandre VII afin de faire reconnaître son pays comme un royaume chrétien et en tant que tel indépendant. Et c’est ce qu’elle obtient en 1661.

Elle meurt en 1663 en ayant fini sa mission. Après elle, plusieurs générations de femmes vont se succéder au pouvoir, jusqu’au retour hélas des Portugais.

by Achille DevÈria, printed by  FranÁois Le Villain, published by  Edward Bull, published by  Edward Churton, after  Unknown artist, hand-coloured lithograph, 1830s
Achille Devéria, Public domain, via Wikimedia Commons

Lorsqu’en 1960, l’Angola se bat pour son indépendance contre les Portugais, son nom est encore dans le cœur de son peuple et dirige leur pas et son portrait ornera même une pièce de monnaie en 2014. Au Brésil, où plus de 7 000 de ses hommes seront envoyés en esclavage, elle est un personnage important des écoles de Samba à Rio de Janeiro.

Un film a été fait sur son histoire, actuellement sur Netflix ou Dailymotion.

Mais il y a aussi plusieurs livres dont « Njinga, Histoire d’une reine guerrière (1582-1663) » de Linda Marinda Heywood.

https://fr.unesco.org/womeninafrica/njinga-mbandi/pedagogical-unit/1

https://www.caminteresse.fr/histoire/njinga-la-fascinante-reine-guerriere-dangola-11125648/

https://memoire-esclavage.org/biographies/njinga

https://histoireparlesfemmes.com/2014/05/12/nzinga-mbende-reine-stratege-guerriere-et-diplomate/

Votre mère aussi est une guerrière et est passée à travers la vie sans se laisser briser ? Votre père a fait plus que ce qu’on attendait de lui ?

Venez découvrir comment immortaliser leur histoire.

Catégories : Challenge AZ

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *