14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

L'histoire

Noël est depuis longtemps une date où l’on festoie. Et le repas se devait d’être atypique.

C’était l’occasion pour les plus pauvres de manger de la viande de volaille alors que le reste de l’année, les poules étaient réservées pour leurs œufs. Pour les plus aisés, l’oie était privilégiée et devait symboliser la protection solaire.

C’est avec son importation par les Espagnols lors de la découverte de l’Amérique que la poule d’Inde, future dinde, fit son apparition en Europe. Elle devint alors le mets privilégié des fêtes pour son exotisme.

En France, le volatile apparaît pour la première fois au banquet de noce de Charles IX en 1570.

Mais c’est outre-Rhin que la tradition de la dinde de Noël voit le jour à la cour de l’empereur germanique Charles VII au cours du XVIIIᵉ siècle.

La recette

Les ingrédients

  • 1 grosse dinde vidée, flambée, lavée
  • 60 châtaignes dont 30 pour la farce
  • Ail,
  • ciboule,
  • échalote,
  • persil, 
  • sel et poivre
  • Beurre frais
  • Du veau, porc, jambon, tranche de lard gras en quantité égale pour 250 grammes de chair à saucisses

La préparation

Hachez très fin l’ensemble des viandes en enlevant bien nerfs et peaux.

Faites cuire à l’eau 30 châtaignes, y ajouter sel, poivre, persil,

Après avoir cuit au beurre pendant 30 minutes ciboule, échalotes et une pointe d’ail, les incorporer aux châtaignes et les hacher finement et mélanger au reste de la préparation.

L’ensemble est alors de nouveau passé au beurre blanc.

Cette farce sera alors introduite dans le corps de la dinde que l’on prendra soin de recoudre après pour que la farce ne sorte pas.

La cuisson

Faites rôtir la dinde dans un four à 210 °C pendant 30 min, puis descendez la température à 150 °C. Le temps de cuisson global est de 45 à 50 min par kg. Pour vérifier la cuisson, il faut percer une des cuisses et continuer la cuisson d’un quart d’heure, s’il sort du sang.

Dans les dernières minutes de la cuisson, pensez à rajouter les 30 châtaignes, préalablement cuites à l’eau ou grillées, dans le jus de la viande.

Et n’hésitez pas à me raconter vos meilleures anecdotes de réveillons qui pourront alimenter le blog pour les prochaines fêtes. Soyez nombreux, n’hésitez pas ! 👉🏽👉🏽 contactez-nous

Et pour finir, la recette de Paul Bocuse, excusez du peu !

Catégories : BlogChallenge AZ

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *