14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

Le débarquement vu de l’intérieur.

Que n’a-t-on pas écrit sur les deux guerres mondiales ? Entre les récits militaires où l’on suit l’avancée des combats, les docu-fictions qui nous font suivre les aventures de soldats dans les tranchées, sur le front ou sur les plages du débarquement, on a l’embarras du choix. Trop peut-être… Mais il en faut pour tous les goûts.

Alors je vous parlerais de celui qui m’a tenté lors de ma lecture de sa quatrième de couverture, et qui ne m’a pas déçu par son contenu.

Nous nous situons un peu avant le débarquement en Angleterre. Les troupes alliées se sont regroupées au sein d’un grand complexe. Elles doivent préparer une chose bien plus grande que tout ce que l’on pouvait imaginer, le débarquement en Normandie.

C’est dans les rangs de l’armée canadienne que l’on retrouve le narrateur de notre histoire. Il est engagé volontaire et croit à la noblesse de sa mission. Il décrit l’attente interminable du départ qui ne vient pas. Les tergiversations de l’état-major qui ne se comprend pas chez les simples soldats qui veulent en découdre avec l’ennemi, et pour l’instant ont froid dans les barges et les bateaux.

Il raconte le climat qui n’est pas de la fête et secoue les navires et les hommes qui ne sentent plus très prêt pour la bataille. On saisit ainsi la peur qui monte à l’arrivée des plages qui signifie le combat. Il nous fait également ressentir le bruit et la rage qui l’entoure lorsqu’il faut avancer au milieu des balles et des hommes qui tombent.

Tout ce que l’on voit dans les fictions, il les a vécues et nous fait partager ses moments de souffrances et de doute.

Mais on apprend aussi beaucoup de la stratégie perturbée des jours et des semaines qui ont suivis. L’avancée, village après village, rue après rue, pour reconquérir chaque maison au risque de sa vie.

Ça n’est pas un jour qu’il nous décrit, mais des mois d’errance de la Normandie aux Pays-Bas.

Et puis, de nouveau l’attente pour le retour pour de nombreux soldats.

Nous comprenons par ailleurs l’ensemble du processus pour ceux qui sont partis et revenus de ces combats de titans.

C’est un magnifique travail de mémoire que les deux petites-nièces du narrateur ont patiemment regroupé. Tout cela pour nous donner une image très clair de ce héros parmi tant d’autres.

Merci à eux pour ce bel ouvrage, bien documenté. Mais surtout très humain et qui se lit tout seul, tel un livre d’aventures.

Grâce à ce livre, nous pouvons un peu ressentir ce que cela veut dire « nous y étions ».

Vous aussi vous souhaitez raconter votre propre histoire ? Je vous invite à consulter notre offre.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *