14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

Je vous ai déjà parlé de Maminette, ma grand-mère maternelle qui a été à l’origine de Mémo-Livre.

Je vous ai aussi parlé de son vélo dont j’ai hérité, avec la tradition familiale qui va avec.

Mais comme tout le monde, j’ai eu deux grands-mères. Et je les ai connues toutes les deux.

Ma grand-mère paternelle

Ma grand-mère paternelle n’était pas du tout une mamie gâteau. 

Femme active, elle crée des bijoux qu’elle vendait dans une petite boutique en plein Paris.

Il m’aurait été très difficile de la nommer grand-mère ou mamie tant cette femme longiligne avec fume-cigarette semblait sans âge et hors du temps, un mélange de Cruella, Mme Adams ou Audrey Hepburn

On l’appelait par son prénom et encore, modifiée pour faire plus moderne. Ainsi, de Paulette, elle était devenue Paule.

memolivre cruella

Un été pas comme les autres

L’été de mes… 7 ans environ, mon oncle et ma tante achètent un terrain avec une ruine dessus. L’objectif est de se servir des fondations de la maison pour monter le reste avec des pierres de pays.

memolivre maison en ruine

C’est donc en famille que tout le monde se retrouve sur le terrain. L’installation est sommaire, mais confortable. Sous des barnums empruntés, Nous prenons nos quartiers pour un mois. 

Mes parents et les autres adultes manient la truelle, montent le mur et la charpente à l’aide d’une poulie.

Pour les enfants dont je fais partie, ce sont des balades dans la campagne voisine.

Paule arrive

Lorsque Paule vient pour quelques jours, il ne peut être question qu’elle aide dans les travaux.

Elle va donc s’occuper des enfants. 

Mais quand on est une dame de sa qualité, il ne faut pas imaginer qu’elle jouera à la poupée ou à la dînette, ni même qu’une balade dans les hautes herbes puisse la tenter.

Alors elle nous montre son travail. Elle sort ses créations de bijoux. Colliers, boucles d’oreilles, broches et bracelets sont en cours de confection.

Et puis, elle confectionne aussi de petits produits sur émaux. Alors, mon cousin et moi sommes vite embauchés pour pendre fleurs et autres décors simples.

Un petit souvenir

memolivre broche de paule

En plus, elle nous donne la possibilité de créer notre propre bijou.

Je choisis un chien qui ressemble beaucoup à Belle de la « Belle et le Clochard ». Je choisis mes couleurs favorites, le rose et ses dérivés.

Et lorsque ma grand-mère repart, je garde avec moi une petite broche que j’ai encore.

memolivre broche

Objet, as-tu une âme ?

Alors, cette petite broche n’a aucune valeur marchande. On ne peut même pas dire qu’elle soit très jolie.

Mais c’est le symbole d’un été pas comme les autres, au son des cigales. Ce sont des moments en famille. C’est une course effrénée pour fuir un serpent croisé dans un chemin. Ce sont des adultes qui rient et chantent autour d’une vieille ruine. 

Voici donc encore un objet que je garde précieusement.

Et vous quels sont vos souvenirs ?

Quels objets vous racontent une histoire ?

Contactez-moi pour que je puisse prendre votre histoire avec une ou deux photos, et cela fera l’objet d’un prochain article.

C’est gratuit, et pourtant, ô combien précieux pour les autres lecteurs.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.