14 rue Charles V Paris — 06 65 32 42 24

Un livre pour une vocation

Lorsque l’on est jeune, il est très difficile de savoir ce que l’on voudra faire à l’âge adulte. Pour ma part, je le su grâce à un film issu d’un livre que j’ai donc lu après : Gorilles dans la brume.

Dian Fossey décrit son travail auprès des grands singes dans le parc national des volcans au Rwanda. Elle y parle de la rigueur scientifique de sa démarche. Le travail de sensibilisation auprès des populations locales qui vivent du braconnage. De même que sa difficulté avec les autorités locales qui ne font pas appliquer une loi votée il y a quarante ans.

C’est un récit plein de compassion pour des animaux et d’intransigeance face aux comportements déraisonnables des hommes. On découvre ainsi une personne entière et autoritaire qui tente de faire de la diplomatie en devant apprendre une culture qu’elle ne connaissait pas.

C’est un petit ouvrage de moins de 250 pages, certes, mais qui nous fait découvrir une femme passionnée.

Il permet de comprendre la difficulté de la rencontre de deux cultures qui ne sont pas basées sur les mêmes priorités et en cela, l’ouvrage est presque un témoignage d’ethnologue.

On découvre aussi une étude scientifique basée sur l’observation des animaux qui explique les débuts de l’éthologie avec sa nécessité de rigueur qui s’esquisse à peine : l’éthologie.

J’apprécie cet ouvrage, car il est, tel un journal intime, l’histoire d’une femme dans un monde d’hommes, d’une occidentale dans une Afrique post-coloniale. Mais il est le témoin d’une nouvelle discipline qui s’ouvre sur la préservation des environnements naturels, et la connaissance des grands singes pour une meilleure compréhension de notre propre espèce.

Grâce à ce livre et à son travail auprès des gorilles, elle est une référence dans la connaissance de ces primates. Elle les décrit non pas comme on s’y attendait tel des animaux sauvages, mais comme des êtres doux, dignes, ayant une profonde culture familiale et une personnalité individuelle très marquée.

Ce livre est pour moi un texte fondateur de ma personnalité. C’est aussi une référence sur la relation que notre monde pourrait avoir avec le monde animal. Pour les amoureux de la nature, c’est donc un livre poignant.

Si vous êtes passionnés d’éthologie, vous prendrez sans doute plaisir à me raconter votre vie afin de la mettre en écrit.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *